Témoignages

Témoignage Retour pèlerinage de Verdun – juin 2018

Quitter sa maison,  son quotidien  ,  partir à la découverte de nouveaux  lieux, de la vie de grandes figures de la  spiritualité  ,  on part d’un pas  léger…………

Mais ,  partir sur les lieux de mémoire, découvrir la cruauté infernale,   la violence,  le raffinement diabolique des hommes ,   l’ utilisation de l homme…. par l’homme,  déceler les  stigmates laissés dans les paysages   –  c’est plus difficile à affronter seule.

En ce qui me concerne,   la cohésion,  l’empathie, le partage des émotions au sein  du  groupe  m’a donné la force d affronter la réalité du passé ;  une meilleure connaissance  de ces théâtres de guerres .

A Nancy,  le Père Bombardier   nous  relate  l’histoire du diocèse, les différents courants historiques, économiques, sociaux, l’organisation de l’urbanisme, de l’art,  l’influence des franciscains dans la religion   etc…   ce fut une bonne mise en bouche …  (comme l’excellent  restaurant  où nous avons déjeuné ).

A   Scy- Chapelle ,   notre arrivée prématurée, nous a permis de faire une  marche salutaire, puis de découvrir la personnalité du visionnaire et très pieux  Robert Schuman.

A Verdun,  Douaumont,  plusieurs d’entre nous,  ont évoqué la mémoire    des membres   de  leur famille,  tués, disparus ou blessés  et ont ressenti   dans leur chair une grande tristesse ,  que nous avons tous partagés.

A  Fleury , on s’est interrogé sur les différentes espèces d’arbres dans  les bois du village détruit ;   la lumière était  agréablement  tamisée  et le souvenir du traitement  subi par les villageois particulièrement odieux.

Au  Monastère du Mont Sainte- Odile, la douceur de vivre, l’immensité d’ un paysage de toute beauté,  et la source de sa Bienfaitrice,  nous  ont  rassérené.

A seulement quelques kilomètres,  au  camp de concentration  de  Natzwiller -Struthof,  nous avons eu une approche de l’histoire  de la seconde guerre mondiale par un musée emblèmatique.

. Un guide  passionné ,  nous a minutieusement donné des explications  ; mentionnant les  32 nationalités  qui    vivaient ensemble et   malgré la barrière de la langue , par des gestes fraternels se comprenaient.   « La fraternité dans la mort ».

Après avoir évoqué les  prémices des idées de rapprochement avec l’Allemagne de Simone Weil, il nous a demandé de faire une minute  de silence  devant  « Ossa  Humiliata « .

J’ai personnellement apprécié ce moment de recueillement solennel.

La fin du voyage  a été plus légère  mais  ne me laisse pas oublier ce que nous avons vécu tous ensemble.

Merci à Gilles   de m’avoir conseillé  ce pèlerinage    et   merci à  sa très sympathique complice de Mende,  Mary.

Merci à nos accompagnateurs spirituels, qui nous  ont enrichi de leurs connaissances spirituelles , et su    agrémenter ce pèlerinage de leurs traits d’esprit.

Chantal

Témoignage Retour pèlerinage de Verdun – juin 2018

Des pèlerins enthousiastes puis enthousiasmés

Le lundi 11 juin, 18 pèlerins de Mende ayant rejoint leurs collègues de Nîmes, prenaient ensemble la route vers l’Alsace-Lorraine pour participer au Pèlerinage pour la Paix en mémoire de nos soldats. Ce séjour minutieusement préparé par les équipes organisatrices des diocèses de Mende et de Nîmes notamment Marie et Gilles, a permis à tous les participants de vivre intensément ce pèlerinage ; les Pères Pierre Remise et André Chapus lui donnant toute sa dimension spirituelle.

Le mardi 18 juin a été une journée consacrée à la découverte de Nancy, visite guidée par le Père Bombardier, délégué aux Affaires Culturelles du diocèse. Nancy, préfecture de la Meurthe et Moselle, est une ville dont le patrimoine et l’architecture  ne laissent pas indifférents : la célèbre Place Stanislas et ses nombreux édifices classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, la magnifique cathédrale romaine,  N.D. de l’Annonciation, les églises et les quartiers remarquables.

Avant de rejoindre Verdun, un arrêt à Scy-Chazelles pour visiter la maison de Robert Schuman (1886-1963) et le musée érigé en sa mémoire, devenu le Centre européen R. Schuman. Ce grand homme a profondément marqué le 20ème siècle par son humanisme et sa volonté de créer une communauté européenne. Homme politique, mais également chrétien convaincu, il a œuvré pour rétablir la paix et l’équilibre dans les pays d’Europe. « Nous tendons la main à nos ennemis d’hier non simplement pour pardonner mais pour construire ensemble l’Europe de demain ». A juste titre, à la fin de son mandat au Parlement Européen, on lui a décerné le titre de Père de l’Europe.

Le mercredi après-midi, débute la visite de Verdun, haut lieu historique de Lorraine. Les nombreux sites de mémoire de cette ville de la Meuse et de ses alentours, témoignent de l’atrocité de la 1ère guerre mondiale mais aussi du désir profond de promouvoir la paix et le respect des libertés et des droits de l’homme. La citadelle souterraine, l’Ossuaire et le Fort de Douaumont, le Fort de Vaux, le mémorial de Verdun, l’immense cimetière et les paysages marqués par les innombrables trous d’obus rappellent les horreurs de cette guerre si meurtrière. Le Centre Mondial de la Paix, le respect et l’entretien de tous ces édifices et ces lieux, le village fantôme de Fleury complètement détruit pendant la guerre mais si joliment entretenu, invitent le visiteur au recueillement, au devoir de mémoire, mais aussi à l’ardent désir de paix.

Une journée au Mont Ste Odile, haut lieu spirituel de l’Alsace, abritant sa Sainte Patronne, permit à chacun de se ressourcer. Ce cloître imposant avec sa basilique, ses nombreuses chapelles, sa cour intérieure, ses remparts, sa célèbre source, ajouté à l’immensité et à la beauté du paysage offrent au pèlerin un havre de paix et de plénitude.

Samedi 16 juin, c’était la visite du Camp de Concentration de Struthof, camp nazi, qui a été classé haut lieu de mémoire nationale en 2014. C’est dans cet espace que de nombreux résistants, juifs, tsiganes… furent déportés et connurent la déshumanisation, la faim, le froid, l’enfer des violences et pour beaucoup la mort. Une minute de silence devant le jardin du souvenir fut observée en signe de respect et d’hommage aux nombreuses victimes.

Le retour s’effectua ensuite dans le calme ; les pèlerins,  grandis par tous ces moments forts, bercés par l’ambiance chaleureuse du groupe et unis dans la même foi et la même espérance, retrouvaient peu à peu quiétude et sérénité. La prière collective, les messes quotidiennes et la célébration dominicale à Tournus en Bourgogne ont contribué à faire de ce beau voyage un véritable pèlerinage.

Que la petite graine d’amour semée au plus profond du cœur de chacun jaillisse en fleurs de Paix, de Justice  et de Fraternité.     Christine

 

Témoignage Retour pèlerinage d’Assise – avril 2018 – Jean Paul Charbaut

https://pele30.fr/wp-content/uploads/2018/07/Reportage-Jean-Paul-Charbaut-version-pdf.pdf

 

RETOUR DE GRÈCE « Sur les pas de st Paul »  Octobre 2017

« …… Nous t’adressons ces quelques lignes de témoignage, suite à notre pèlerinage en Grèce.

Saint Paul
Saint Paul

Nous avons l’habitude de partir en voyage, avec mon époux.

Voyages sous diverses formes, organisés par des organismes de voyage.

On y rencontre un groupe de participants, souvent personnels et indifférents aux autres.

Cette fois, nous avons décidé de partir, « Sur les traces de Saint Paul » , en Grèce : pour la première fois, en pèlerinage !

Nous avions une petite appréhension, des idées reçues sur ‘les pèlerinages’ (austère, pieux, sérieux….)

Nous avons étés agréablement surpris par le déroulé de ce pèlerinage.

Dès le premier jour, se dégageait du Groupe de Pèlerins, une gentillesse, une bienveillance, une écoute, une attention, une chaleur, et une joie communicative.

Nous nous sommes interrogés sur cet état de fait.

Il nous a été répondu, par le groupe, que c’est habituel…

Mais peut-être se vivait là, l’enseignement de Saint Paul, au travers de la lumière de l’Évangile, sur les traces de Jésus.

Par ailleurs, nous avons apprécié tous ces temps forts !

Prières, méditations, chants, et messes partagés avec ferveur, et librement consenti. »

Nous avons également apprécié la présence de Gilles, qui veillait à notre bien être, et à la bonne organisation de ce séjour, ainsi que la présence du Père qui, par sa simplicité, sa décontraction et son charisme, nous a entraîné allègement sur le chemin d’une foi ravivée…

Et pour compléter notre souvenir :

Séjour et paysages merveilleux, avec un temps magnifique, et la présence d’une guide passionnée.

Bravo et Merci,

A bientôt pour un autre.

Anne Marie et Marcel

10 au 17 octobre 2017